Fragments Écologiques 

Racines et fleurs

Dans les années 1960-70, une nouvelle étape s'ouvre avec les racines et les fleurs saillantes.  Frans Krajcberg a découvert dans la force du rhizome, une énergie vitale, séculaire, agitée et agressive qui lui convient. En revanche, il voit la fleur comme un messager de mort. Ses fleurs surgissent de troncs tordus, alors que les racines deviennent des fleurs, déformées et meurtries.

 

"Il a fait de la mort la vie, de la vie, de l'art" dit Federico Morais dans le catalogue de l'exposition des œuvres de Frans Krajcberg au Musée d'Art Moderne de Rio de Janeiro en 1965.  Ses racines, selon le critique, semblaient « vouloir crier, avec la même intensité qu'elles violent la terre dans ses lignes de fuite rhizomatiques ».

 

Bois polis

Installé à Nova Viçosa, Frans Krajcberg réalise ses premiers "bois polis", assemblages de bois morts dont il dégage des lignes architecturales : arbres creux ou palétuviers, dévorés de lumière.

« Quand j'ai vu les palétuviers, j'ai été impressionné. Je viens du Tachisme, de l'Abstraction de Paris. Comment capter la vie de ces formes, leurs changements et vibrations ? Soto y est arrivé dans le "pénétrable" du parvis du MAM de Paris. Dans cette vibration blanche, je retrouvais la forêt amazonienne ».

  • Facebook
  • Instagram

" Le regard sur l'Objet ou l'être de nature est un acte artistique, car l'art de voir est en soi créatif : il s'apprend, se pratique, se cultive et se transmet ". Frans Krajcberg 

contact@espacekrajcberg.fr                                                                               +33 9 50 58 42 22                                                                                                                                    Paris, France