Qui est Frans Krajcberg? 

UN ARTISTE EMBLÉMATIQUE DU XXÈ SIÈCLE

Frans Krajcberg (1921-2017) est l’un des plus grands artistes brésiliens du XXème siècle. Sculpteur, peintre, photographe, fervent militant de la cause environnementale, il nous a quittés le 15 Novembre 2017, à l’âge de 96 ans.

Photo de Maurice Dubroca

Né en Pologne en 1921, dans une famille juive, il perd tout pendant la guerre et émigre au Brésil où fasciné par la richesse naturelle de la faune et de la flore il s’installe pour créer sans relâche jusqu’à sa mort.

Ses liens avec Paris demeurent néanmoins très puissants. C’est là qu’il a trouvé refuge parmi les artistes de Montparnasse. C’est de là qu’il est parti, poussé par Marc Chagall et Fernand Léger. C’est là qu’il revient sans cesse, retrouver ses amis et se ressourcer, jetant inlassablement une passerelle entre Rio et Paris.

Toute sa vie, Frans Krajcberg a mis son art au service de la nature afin « d’entraîner un mouvement qui mobilise l’expression d’une conscience planétaire ».

 

Appelant à « une nouvelle éthique de la création artistique », il rappelait que l’artiste, plus que jamais,

« doit être au cœur de tout projet de civilisation : intégralement et radicalement ».

UN FERVENT MILITANT DE LA CAUSE ENVIRONNEMENTALE

Frans Krajcberg est un témoin essentiel du XX° siècle et un acteur engagé dans le grand combat du XXI° siècle : préserver la planète.

Ses oeuvres sont un cri d’alerte et d’espoir.

Par elles, il n’a de cesse de dénoncer le pillage des ressources naturelles par l’homme, tout en illustrant l’étonnante capacité de résilience de la Nature.

 

Ses sculptures et assemblages sont réalisés à partir de bois « rescapés » des incendies de la

forêt amazonienne, de bouquets de lianes entrelacées, de troncs polychromes ou de

minerais de quartz... ses toiles sont des empreintes captées directement dans la nature environnante (sable, roches...), rehaussées de pigments naturels puisés dans les mines du Minas Gerais.

Frans Krajcberg joue avec les ombres et les lumières portées sur ses sculptures qu’il aimait retravailler au rythme des saisons. Son oeuvre semble poursuivre une interminable quête : faire revivre ce qui est mort

Frans Krajcberg, "La Révolte III, 1994, bois brûlé et pigments naturels, 248 x 134 x 132 cm. Photo de Eric Sander.

En 1975, son exposition au MAM Beaubourg conforte Frans Krajcberg dans sa volonté de montrer la nature oubliée afin de dénoncer la menace par l'extension urbaine de la troisième révolution technologique. « J'y ai pris conscience que, c'était fini l'Art pour l’Art et je veux que mes sculptures soient les témoins de ce désastre. »

 

En 1976, Pierre Restany signe le Manifeste du Rio Negro, qu'il écrit après un voyage avec Frans Krajcberg en Amazonie et à partir de son analyse de son oeuvre. Il s'agit d'un véritable plaidoyer en faveur d'un art engagé pour la planète, appelant les artistes à un renouvellement de leur conscience.

 

Dans les années 1985-90 Frans Krajcberg est témoin des grands incendies ravangeant la forêt brésilienne. Il les dénonce par des reportages photographiques engagés, à cause desquels il sera menacé de mort. Son ami et militant Chico Mendès est assassiné en 1988.

 

Les années 1990 lui apportent la consécration attendue associant définitivement l’artiste au militant : Krajcberg multiplie les expositions à succès (Rio, Moscou, Paris...)

En 2005, pour l’année du Brésil en France, une grande exposition à Bagatelle rend hommage à l’artiste et au militant. C’est pour Frans Krajcberg l’occasion de lancer son « Cri pour planète ».

 

En 2015, Frans Krajcberg et l’Espace jouent un rôle majeur au sein de la COP 21, en recevant des leaders Amérindiens. L’Espace Frans Krajcberg devient un laboratoire d’idées et d’échanges, une "antenne de l'Amazonie à Paris".

En 2016, Frans Krajcberg est l’artiste d’honneur de la Biennale de São Paulo.

 

En 2017, il est le premier artiste invité au Musée de l’Homme de Paris en tant que lanceur d’alerte pour aborder la question essentielle de « où allons-nous ?

PRIX 

(sélection)

1957  Premier prix national de peinture, Biennale de São Paulo

           Premier prix du Salon d’art moderne, Rio de Janeiro

1964  Prix de la Ville de Venise, Biennale de Venise
1973  Prix de la meilleure exposition de l’année,       

           São Paulo

EXPOSITIONS PERSONNELLES (sélection)

1952 - Musée d’Art moderne, São Paulo 

1956 - Musée d’Art moderne, São Paulo  

1962 - Galerie Del Naviglio, Milan

1963 - Galerie Ivan Spence, Ibiza

1964 - Musée d’Art de Pampulha, Belo Horizonte, Minas Gerais

1965 - Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

            Musée des Beaux Arts de Belo Horizonte

1967 - Galerie Innien, Atlanta

1969 - Musée de Jérusalem, Israël
            Musée Philips, Adenhauer, Hollande

1970 - Petite Galerie, Rio de Janeiro

1972 - Espace Pierre Cardin, Paris

1974 - Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

1975 - Centre National d’Art Contemporain / Centre Georges Pompidou, Paris

1976 - Fondation Culturelle du Distrito Federal, Brésil

            Musée des Beaux-Arts, Caen

1981 - Sala Miguel Bakun, Curitiba, Paraná, Brésil

1983 - Galerie Cupido, Stockholm

1984 - Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

1989 - Fondation Stahly, Crest, France

            Galerie Thomas Cohn, Rio de Janeiro 

1992 - Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

            Musée d’Art Moderne, Salvador, Bahia

            Galerie Charles Sablon, Paris

1995 - Musée d’Art de Curitiba et Jardin Botanique, Curitiba, Paraná, Brésil

1996 - Grande Halle de la Vilette, Paris

             Palácio Itamaraty, Brasília

2003 - Musée du Montparnasse, Paris
2005 - Exposition «dialogues avec la nature», Bagatelle, Paris (année du Brésil en France) 

2008 - Parc Ibirapuera, São Paulo

             OCA, 60 ans du Musée Art Moderne de São Paulo

2011 - Palacete Das Artes Rodin, Bahia.

           Musée d’Art contemporain de Niterói à l’occasion  des 15 ans du Musée, Niterói, Rio de Janeiro

2012 - Musée Estação Cabo Branco, João Pessoa, Paraíba

2016-2017 - «Frans Kracjberg, un artiste en résistance», Musée de l’Homme, Paris

2018 - Casa Museu Eva Klabin, Rio de Janeiro

2003-2018 - Galerie Marcia Barrozo do Amaral, Rio de  Janeiro. 

2005-2020 - Espace Frans Krajcberg,

                        Centre d'art contemporain Art & Nature, Paris

Frans Krajcberg, premières sculptures qui sont nées à Minas Gerais, Brésil. 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

(sélection)

1957 - IVe Biennale de São Paulo(Prix du meilleur artiste brésilien) «Art moderne du Brésil», Buenos Aires,  Rosário, Santiago, Lima

1959 - «Artistes Brasilettos», Munich, Paris, Lisbonne Galerie Drian,  Londres

1961 - Galerie Rose Fried, New York

1962 - «New Art of Brazil», Walker Art Center, Minneapolis (USA)

            «Artistes d’Amérique Latine», Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, «Ecole de Paris»

1963 - VIIe Biennale de São Paulo (salle spéciale)

1964 - Biennale de Venise (Prix de la ville de Venise) Center for Advanced Creative Studies, Londres

1965 - «Artistes d’Amérique Latine», Musée d’Art Moderne, Paris ; Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

1966 - Première Biennale Arts Plastiques, Salvador

1967 - «Formes et Lieux», Galerie Maywald, Paris

1968 - «Art Vivant 65/68», Fondation Maeght, St Paul de Vence

1969 - «Art et matières», Montréal

            Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

1970 - VIIIè Biennale de Menton

1971 - Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro «Peintures et Objets», Musée Galliéra, Paris

1972 -  XIIe Biennale de São Paulo

1973 - «Sept artistes brésiliens», Galerie XXe siècle, Paris

            «Avant Garde internationale»,  Institut Brésil, USA

1974 -  «Art Minimal», Musée d’Art et d’Industrie, St Etienne ; Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro

1977 - XIVe Biennale de São Paulo

1983 - Biennale Ibéro Américaine de gravure, Montevideo

1984 - «Architecture de terre», Musée d’Art Moderne, Rio de Janeiro, et Recife

             Biennale de la Havane, Cuba

1987 - «Modernidade», Musée d’Art Moderne, Paris

1988 - «Brazil Project», PS1, Long Island, New-York

             Jeux Olympiques, Séoul (oeuvre in-situ)
             «Masters of Contemporary Art», Galerie Hyundai, Séoul          

             «Modernidade», Musée d’Art Moderne, São Paulo
             «Artistes d’Amérique Latine», Musée d’Art Moderne, São Paulo

1989 - XXe Biennale de São Paulo

1992 - «Art d’Amérique Latine», Centre Georges Pompidou, Paris

             «Natureza, quatro séculos de arte no Brasil» Centre Culturel Banco do Brasil, Rio de Janeiro

1993 - «Brasilien», Kunsthaus, Zurich 

            «Brasil, 100 anos de arte  moderna» Musée National des Beaux Arts, Rio de Janeiro

1995 - Rio design Center, Rio de Janeiro

1996 - «Brasil, um refugio nos Trópicos», Centre Culturel de São Paulo, et Jardin Botanique, Rio de Janeiro

1997 - «Sculpture brésilienne», Banque Interaméricaine, Washigton

1998  - «Être nature», Fondation Cartier, Paris 

             «Paris» Exposition d’inauguration du Musée de Montparnasse, Paris

1999 - «Les Champs de la sculpture», Champs Elysées, Paris

2000 - Fondation Gulbenkian, Lisbonne

2001 - Musée des Beaux-Arts de Pau

2002 - Musée Oscar Niemeyer, Curitiba, Paraná

2003 - «Arte e Sociedade», Centre Itaú Cultural, São Paulo

2007 - « Entre Deux Lumières - artistes brésiliens en France», Ambassade du Brésil, Paris 

2016 - «Biennale des incertitudes», Biennale de São Paulo (80 oeuvres exposées)

2019 - "A.R.B.R.E.S", Musée d'Allard de Montbrison, 

2020- "The Penumbral Age", Musée d'Art moderne de Varsovie

  • Facebook
  • Instagram

" Le regard sur l'Objet ou l'être de nature est un acte artistique, car l'art de voir est en soi créatif : il s'apprend, se pratique, se cultive et se transmet ". Frans Krajcberg